fbk lkn
Édito Actualité Économie Diplomatie Entreprenariat Tribune Dossier Interview
Actualité Une nouvelle dynamique pour Ascoma

À partir des années 1950, Ascoma crée ses premières filiales sur le territoire africain. En 1952–1953, la société s’installe à Madagascar et au Cameroun, puis en Côte d’Ivoire et au Gabon en 1961–1963, et enfin en Centrafrique en 1968. Aujourd’hui, presque 70 ans après, le groupe compte 600 collaborateurs présents dans 23 pays et devient ainsi le leader du courtage d’assurance en Afrique francophone. Consécutivement au rachat par Chedid Capital de 80 % du capital d’Ascoma, Farid Chedid est nommé président-directeur général (PDG) d’Ascoma. Un nouveau conseil d’administration et un nouveau comité exécutif ont également été créés, composés principalement de directeurs issus d’Ascoma et de Chedid Capital. Cette mixité permet au groupe d’interagir et d’élargir les réseaux respectifs, d’ajouter des propositions de services et de se doter de moyens nécessaires au développement du groupe à l’international.

Portrait et parcours

Farid Chedid est le fondateur, président-directeur général de Chedid Capital, holding financière active dans le secteur de l’assurance et la réassurance. En 1998, Farid Chedid implante sa première société à Chypre, Chedid Ré qui, quelques années plus tard, deviendra un des 20 premiers courtiers en réassurance au monde. Depuis ses bureaux de Beyrouth, Casablanca, Dubaï, Limassol, Londres et Riyad, la société opère dans 45 pays sur 3 continents. En 2009, Farid Chedid fonde au Qatar Seib Insurance and Reinsurance, devenue en dix ans l’une des premières sociétés d’assurance de santé du pays. En 2009 toujours, il lance et préside Chedid Insurance Brokers Network, un réseau de courtiers en assurance couvrant aujourd’hui l’Europe, le Moyen-Orient et L’Afrique via ses bureaux d’Abu Dhabi, Beyrouth, Doha, Dubaï, Jeddah, Khobar, Limassol, Londres, Port-Louis, Riyad et Sharjah. En 2014, Chedid Capital, en association avec le conglomérat mauricien IBL, acquiert City Brokers, leader en courtage d’assurance à l’île Maurice et en Afrique de l’Est. En 2016, la holding rachète Al Manarah Insurance Services, courtier d’assurance aux UAE. Farid Chedid préside les conseils d’administration des deux nouvelles sociétés du Groupe. En 2020, Chedid Capital fonde et lance le Corporate Risk management Institute (CRMI), un institut voué à renforcer la culture du risk management et la gouvernance d’entreprise. En 2021, la holding Chedid Capital acquiert 80 % des parts du groupe Ascoma, premier réseau indépendant de courtage en assurance en Afrique subsaharienne basé à Monaco et Paris pour ses activités internationales. En 2017, 2018 et 2019, Farid Chedid est cité parmi les 100 personnalités les plus influentes au Moyen-Orient par la Revue Arabian Business, parmi les 35 hommes d’affaires libanais les plus influents par Forbes Middle East, ainsi que « Middle East and Africa Industry Achiever of the year 2016 » par Global Re and Strategic Risk Consortium. Farid Chedid est membre du Middle East Leadership Initiative (MELI), du Aspen Global Leadership Network (AGLN), membre du Human Rights Watch – Beirut Committee ainsi que du conseil d’administration de la Notre Dame University. Farid Chedid est diplômé du Chartered Insurance Institute – UK, titulaire d’un master de Risk Management de l’Université de New York – Stern School of Business, d’un master en finance de l’ESCP Europe, d’un master en gestion de Paris IX Dauphine. Il est également diplômé en droit maritime de la London Metropolitan University.

Les Échos de l’Écho vous souhaitent la bienvenue, Monsieur Farid Chedid, et vous remercient de nous recevoir pour répondre à nos questions. Presque un siècle après la création d’Ascoma vous avez créé Chedid Capital en 1998. Cela signifie qu’en 23 ans d’activité, installée dans 45 pays, votre holding s’inscrit déjà dans le top 20 mondial des acteurs du courtage en réassurance. Vous avez déclaré il y a peu dans un grand magazine européen que vous ambitionnez de faire passer le chiffre d’affaires d’Ascoma en Afrique de 260 à 500 millions de dollars. Quelles sont vos formules et méthodes pour y arriver ?

Je vous remercie pour cette interview et peux vous dire que je suis honoré et ravi d’être au Gabon. Un très beau pays et un peuple très gentil et chaleureux. C’est ma première visite, mais certainement pas la dernière. Pour répondre à votre question, en effet nous ne manquons pas d’ambition pour le groupe Ascoma en Afrique. Je vous confirme qu’un des objectifs est de passer du chiffre d’affaires de 260 millions de dollars à environ 500 millions de dollars. Pour l’atteindre, il n’y a pas de potion magique, mais une stratégie que le Comex, les directeurs des zones et filiales ont mise au point. Tout le monde s’est mis au travail dès la première minute. Notre stratégie s’appuie sur plusieurs fondements et principes : le travail d’équipe, la coordination entre toutes les équipes pour renforcer le service clients, nos partenariats avec les sociétés d’assurance, la relation avec tous nos clients y compris les PME et les grands groupes africains et internationaux, collaborer avec des professionnels reconnus, entraîner nos cadres et leur apporter les spécialités requises, trouver de nouveaux clients et chercher de nouvelles opportunités, renforcer la gouvernance, la conformité et surtout la gestion des risques, toutes ces notions constituent le sérieux de notre groupe. Ces différentes et nombreuses valeurs s’appuient sur toutes les entités du groupe Chedid Capital, notamment en réassurance, puisque notre filiale Chedid Re s’inscrit dans les 20 premières mondiales. Nous ne sommes pas en Afrique par hasard, nous nous sentons soutenus, nous sommes là parce que le potentiel continental nous rend ambitieux, parce que nous travaillons sur une stratégie prometteuse.

Depuis le début de la création de Chedid Capital, vous vous appuyez sur un programme de formation interne que vous avez baptisé Chedid Academy, en partenariat avec le Chartered Insurance Institute. Bon nombre de vos collaborateurs en sont issus. Pensez-vous dupliquer ce modèle de formation et d’intégration au Gabon ? Quels seront les critères pour en bénéficier ?

Nous avons fondé la Chedid Academy il y a bientôt 15 ans dans le but de former nos équipes et avec l’objectif que chaque élément devienne un leader du domaine. Notre partenariat avec le Chartered Insurance Institute en est un exemple. Nos collaborateurs sont en formation continue afin de pouvoir offrir un service optimal à nos clients, à nos fournisseurs/partenaires, mais aussi à l’industrie de l’assurance sur les marchés où nous opérons. C’est un plus considérable pour tous les acteurs qui travaillent pour notre groupe. Dès l’acquisition d’Ascoma, nous avons œuvré au lancement d’Ascoma Académie et je suis heureux que cette valeur ajoutée soit une belle opportunité pour nos collaborateurs, particulièrement ceux du Gabon, qui ont débuté les formations. La formation continue fait partie de notre stratégie de développement. Être diplômé du Chartered Insurance Institute est essentiel pour nous et nous comptons y faire former nos cadres. Nous envisageons aussi une collaboration stratégique avec l’institut international des assurances qui se trouve à Yaoundé et forme depuis des années les professionnels du secteur des assurances.

Monsieur Farid Chedid, quelles sont vos ambitions pour le groupe Chedid Capital dans les 10 années à venir ?

J’ai des ambitions pour mon groupe, non seulement pour les 10 ans à venir, mais pour les 50 prochaines années, voire à l’horizon du siècle prochain. Nous sommes un groupe jeune, dynamique et surtout nous sommes animés par la passion. Nous sommes agiles, vivants et imprégnés du sens du service. En 23 ans j’ai bâti un groupe présent sur trois continents, un groupe qui a grandi grâce aux femmes et aux hommes enthousiastes à l’idée de relever des challenges, à trouver des solutions à chaque problème pour ne pas perdre de vue l’objectif à atteindre. Notre groupe repose sur des fondamentaux très solides : une bonne gouvernance, la conformité, la gestion des risques, la transparence, le respect du client et la confiance de tous nos partenaires. Grâce à tous ces atouts, notre groupe est prêt à relever tous les défis, comme celui de la pandémie qui a secoué l’économie mondiale. Chedid Capital renforcera sa présence sur le continent africain et au Moyen-Orient où nous sommes bien intégrés depuis nos débuts. L’Europe et l’Asie ne nous laissent pas indifférents. Nous mettons tout en œuvre pour que, dans une décennie, notre groupe soit un exemple et qu’il bénéficie d’une renommée internationale pour continuer à accompagner partout dans le monde nos clients et les générations à venir.

le 7 novembre 2021

La Rédaction

Ascoma, Ascoma International, Holding Chedid Capital


Plus d’articles dans Actualité LES PETITS RUISSEAUX FONT LES GRANDES RIVIÈRES

Actualité par Anne-Marie Jobin

Interview de monsieur Noël MBOULOU MAVOUROULOU, Directeur Général Adjoint de FINAM

19 janvier 2022


LE CIEL SOURIT À TURKISH AIRLINES

Actualité par La Rédaction

Interview de monsieur OGUZCAN Yerli, Directeur Général TURKISH Airlines Gabon & République du Congo

14 janvier 2022


AIR FRANCE PRÊTE POUR LA REPRISE

Actualité par La Rédaction

Interview de Monsieur Eric Louveau, Directeur Général Air France pour l’Afrique centrale

15 décembre 2021

© 2022. Les Échos de l'Éco. Tous droits réservés
Mentions légales